Obama à Montréal en juin pour un discours

Pour sa première visite au Canada depuis qu’il n’est plus président des États-Unis, Barack Obama prononcera un discours à Montréal devant la communauté des gens d’affaires, le 6 juin prochain.

L’ancien président des États-Unis aura «carte blanche» pour son discours devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), indique son chef de la direction et président, Michel Leblanc. Une période d’échange avec les participants à la soirée suivra.

Depuis neuf mois

La CCMM préparait ce coup de circuit depuis près de neuf mois, explique Michel Leblanc.

«Avant même qu’il ne soit plus président, on se demandait qui pourrait bien venir parler de sa vision et de l’avenir des enjeux internationaux, dit-il. Le nom qui revenait sur toutes les lèvres, c’était Barack Obama.»

La demande officielle a été faite au mois de février et la CCMM a reçu une réponse positive dans les derniers jours, confirme Michel Leblanc.

«Le fait que c’était le 375e de Montréal et le 150e du Canada était mentionné dans la demande, mais je ne peux pas dire si ça a vraiment pesé dans la balance», ajoute-t-il.

L’objectif de la CCMM est d’attirer 6000 participants, ce qui constituerait un record d’assistance pour sa série de conférences «Leaders internationaux». L’ancien record avait été établi par l’ancienne secrétaire d’État, Hillary Clinton, qui avait rassemblé 4200 curieux et représentants du monde des affaires pour son discours.

Abordable

Le prix des billets et le lieu de l’événement devraient être connus jeudi.

Des billets seront offerts à 50 $ pour permettre à tous d’assister à l’événement, précise Michel Leblanc. Des partenariats devraient aussi être conclus avec des entreprises pour permettre à des étudiants d’assister au discours de Barack Obama, ajoute-t-il.

Au fil des ans, la CCMM a accueilli de nombreux conférenciers prestigieux, notamment le président français Nicolas Sarkozy, le premier ministre français Manuel Valls, le président américain Bill Clinton, le sénateur californien Arnold Schwarzenegger, le premier ministre britannique Tony Blair et le président américain George W. Bush.

«Je vous avoue qu’après Obama, la question qu’on se pose tous c’est: arrivera-t-on à faire venir Emmanuel Macron?» dit Michel Leblanc.

Ce dernier n’a pas voulu préciser le montant du cachet versé à l’ancien président américain pour sa présence.

Les deux seules visites officielles au Canada de ce dernier avaient eu lieu à Ottawa.

 

En savoir plus

http://www.journaldemontreal.com/2017/05/10/barack-obama-prononcera-une-allocution-a-montreal-le-6-juin